Archives de Catégorie: Saison 2014

Petits meurtres… à Mons-en-Baroeul (FR)

C’est dans le cadre de la « Nuit des biblithèques » que les PAN ont remis le couvert ce 18 octobre pour une ultime représentation de « Petits meurtres entre nous » dans le nord de la France. C’est dans la bibliothèque du Fort de Mons-en-Baroeul que la troupe a déposé ses valises le temps d’un week-end. Un lieu magique que les comédiens se sont approprié rapidement tant il se prêtait bien à l’intrigue.

>>> Les photos de notre week-end sont par ici <<<

Lille129

Merci à toute l’équipe du Fort pour cette belle expérience !

Publicités

Et un prix pour les PAN, un !

Photo Trophé C’est avec plaisir que la troupe a reçu le prix de l’auteur belge et la médaille de bronze de la FNCD, lors de la remise des prix du jury itinérant, pour le spectacle « Petits meurtres entre nous » de la compagnie Lazzi.

Un prix attribué à la compagnie ayant présenté la meilleure réalisation d’une pièce d’auteur belge.

Merci pour cette belle récompense !

 

Petits meurtres entre nous – Mars 2014

Petitsmeurtres08C’est dans le cadre exceptionnel du Château Grégoire de Hannut que les Planches à Nu ont proposé, du 15 au 29 mars 2014, « Petit meurtres entre nous », une création originale de la compagnie Lazzi, qui n’a pas laissé le public de marbre: rires, mais aussi frissons et sensations fortes était au rendez-vous.

Ecrit par Christian Dalimier, Evelyne Rambeaux, Stéphane Stubbé et Pascale Vander Zyppen, « Petit meurtres entre nous » est une pièce qui présente le théâtre sous un jour plus participatif que jamais et transforme le spectateur en apprenti-Sherlock Holmes. Nous sommes en 1944. Face à la remontée des troupes allemandes, le Baron d’Arras et son épouse se sont barricadés avec leurs domestiques dans leur château. Une nuit, le Baron est retrouvé poignardé dans son bureau. Huit personnes étaient présentes la nuit du drame: la Baronne, le majordome, la gouvernante, un artiste peintre – ami de la famille – et quatre domestiques. Guidé par ces domestiques à l’allure peu rassurante, le public part à la rencontre des suspects, tous plus torturés les uns que les autres, pour tenter de démêler une intrigue qui chavire entre comédie et drame. Lire la suite

Publicités